Presse & Nouvelles

Adieu, taxe de bienvenue

07 octobre 2016
 Stéphanie Grammond

La taxe de bienvenue porte très mal son nom. Y a-t-il une plus détestable manière d’accueillir les nouveaux propriétaires que de leur expédier une charmante facture de plusieurs milliers de dollars ?

Quarante ans après son apparition au Québec, il serait grand temps de remanier ou, mieux encore, d’abolir purement et simplement cette taxe qui freine la mobilité et décourage l’achat d’une maison.

Il n’y a pas à dire, les droits de mutation tombent comme une tonne de briques dans le portefeuille des nouveaux propriétaires qui ont déjà encaissé les frais d’inspection, la facture du notaire, la note des déménageurs, les dépenses d’aménagement et j’en passe.

Obtenez une évaluation gratuite de votre propriété !

Your message has been successfully sent

Unable to send.